Bienvenue sur le site internet de la commune d’Arceau

  • Bienvenue sur le site internet de la commune d'Arceau
  • Bienvenue sur le site internet de la commune d'Arceau
  • Bienvenue sur le site internet de la commune d'Arceau
  • Bienvenue sur le site internet de la commune d'Arceau
  • Bienvenue sur le site internet de la commune d'Arceau

Accueil du site > Pages Annexes > Grand reportage photo : Les Journées de la Marquise d’Arcelot des 1 et 2 (...)

Grand reportage photo : Les Journées de la Marquise d’Arcelot des 1 et 2 octobre 2011

Fauconniers 1 - Buse

Que vous ayez un intérêt particulier ou non pour le XVIIIe siècle, les Journées de la Marquise ne vous laisseront pas de marbre. Musiques, danses, spectacle équestre, vols de rapaces, mais aussi gourmandises et emplettes avec l’atelier chocolat et le marché, il y en avait pour tous les goûts ! Pour les passionnés d’architecture et d’histoire, il était également possible de faire une visite guidée du château.

Musiques et danses 2

Dès l’arrivée au château, nous fument plongés dans l’univers du XVIIIe siècle. Les trompettes de chasse sonnaient le rappel, la fanfare défilait au rythme des tambours et des fifres, et où que l’on posait son regard apparaissaient des personnes aux allures d’un autre siècle. Il faut dire aussi que tout le staff de l’évènement était en costume, en passant du service d’accueil jusqu’à celui de sécurité.

Musiques et danses 6

Les gens sont venus nombreux en ce magnifique week-end ensoleillé de début d’automne. Pas moins de 1500 visiteurs eurent l’occasion de découvrir la vie de la noblesse au XVIIIe siècle grâce à la participation de plus de 130 personnes costumés venus de toute la France mais aussi d’Allemagne, d’Italie et de Suisse.

Personnalités 13 - Thérèse et Antoine de Loisy

Au fait, pourquoi ces festivités s’appelle-t-elles les Journées de la Marquise d’Arcelot ? Antoine de Loisy, notre hôte, nous explique que ce nom fut choisi en raison du rôle prépondérant que les marquises d’Arcelot ont joué au fil du temps dans l’histoire du château. Tout d’abord, l’épouse de Philibert Verchère a persuadé son mari de choisir le style néoclassique pour la construction du château qui fut par conséquent le premier de Bourgogne dans ce style architectural au grand succès. Ensuite sa petite fille, Louise Adélaïde, alors à peine âgé de 11 ans, a sauvé le château pendant la révolution (voir l’article sur le château en cliquant-ici). Et enfin, Thérèse, épouse d’Antoine de Loisy, est la principale initiatrice de ces journées.

Personnalités 14 - Thérèse et Antoine de Loisy

Après ce grand succès Thérèse et Antoine de Loisy ont déjà pleins de nouvelles idées pour l’année prochaine et se feront un plaisir de vous y retrouver !



Thématiques sur les Journées de la Marquise d’Arcelot


Cliquez sur le titre ou la photo de l’animation qui vous intéresse :


Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF